Aider les oiseaux en hiver

En automne, la plupart des oiseaux insectivores (au bec fin et pointu) migrent vers des régions plus clémentes.

Certains cependant demeurent chez nous et recherchent durant la mauvaise saison les insectes et leurs larves qu'ils trouveront alors sous les écorces des vieux arbres, dans les troncs d'arbres dépérissant ou morts, sous les masses de feuillage séché des vivaces de nos jardins.
Les granivores(au bec conique et épais) restent en majorité chez nous et continuent de se nourrir de graines et de baies.
Le nourrissage est un excellent moyen pour s’initier à l’observation des oiseaux. Quand il gèle ou qu’une couche de neige recouvre le sol, il est souhaitable de les aider.
Ils s’approchent alors des maisons et l’on peut voir en milieu urbain: Mésanges charbonnière et bleue, Rouge-gorge, Accenteur mouchet, Moineau domestique, Pinson des arbres, Verdier, Merles…


En zone plus boisée et plus retirée on peut observer en plus d’autres espèces : Mésanges nonnette, boréale et noire, Pinson du Nord, Grive musicienne, draine, mauvis et litorne, Sittelle torchepot, Bouvreuil pivoine, Gros bec, Pic épeiche etc…

Le meilleur moment pour les nourrir est le matin.
Affaiblis par la nuit, ils pourront retrouver des forces pour explorer ensuite les ressources naturelles de nourriture qui ne disparaissent jamais tout à fait.
La nourriture devra être déposée à l’abri de l’humidité, d’où l’intérêt d’avoir un toit sur la mangeoire. Il est déconseillé de déposer la nourriture à même le sol, car les aliments souillés peuvent provoquer des infections mortelles. Il est recommandé de ne placer qu’un seul type de nourriture par mangeoire. En effet, chaque oiseau recherche ce qu’il apprécie et jette le reste à terre, qui alors s’altère rapidement et peut devenir source de troubles digestifs pour ceux qui le mangeront.

L’emplacement de la mangeoire sera choisi en fonction de l’environnement. Attention à la présence de muret, arbuste ou autre endroit où pourrait se cacher un prédateur!

Que leur donner ??
- graines de tournesol (pour les mésanges, pics, verdiers, pinsons…)
- baies et fruits divers, même pourris (grives, merles, étourneaux)
- fruits secs oléagineux, placés dans un filet ou dans un fin treillis
- cacahouètes non décortiquées, enfilées et en faire un long collier
- matière grasse, non salée. -On peut suspendre des couennes de lard pour les Mésanges, Rouge-gorges…

Voici une recette fort appréciée de nos hôtes ailés : Faire fondre de la graisse de bœuf, y ajouter du flocon d’avoine, des noisettes, des cacahouètes, du tournesol et autres graines, de la pâtée universelle (s’achète en graineterie) et bien mélanger le tout. Si le gel est important, on peut y ajouter de l’huile pour que la préparation soit moins dure. Préparer des propres pots de fleur en terre, y placer au centre un bâton terminé par un crochet situé à la base externe du pot et y verser la mixture assez épaisse.
Quand la préparation est bien figée, suspendre le pot, ouverture vers le bas, les oiseaux s’accrocheront au bâton pour se délecter de la nourriture que vous leur avez préparé . Elle restera à l’abri de la pluie et de la neige et ne sera pas gaspillée.

En ce qui concerne l’eau :

- S’il y a de la neige, les oiseaux peuvent s’en désaltérer
- Si on désire donner de l’eau, le mieux est de la renouveler
- On vend des abreuvoirs avec résistance électrique

Attention s’il gèle fort ! : il ne faut pas donner aux oiseaux la possibilité de se baigner, cela peut leur être fatal.
Si l’abreuvoir est grand, on peut le recouvrir d’un treillis pour leur permettre de boire mais non de se mouiller.

Hérisson en hiver

Même pendant l’hiver, le hérisson se réveille régulièrement, d’où l’intérêt de laisser de la nourriture à sa disposition (croquettes pour chats à l’abri des chats).
Son poids doit être de minimum 500gr.

Si vous le voyez endormi à l’abri, surtout ne le réveillez pas.
Par contre, s’il se promène en plein jour c’est qu’il a un problème. Ramassez-le et faites-le parvenir dans un centre de revalidation.

Les Hirondelles ont besoin de vous !

Par Hugues FANAL , directeur de la LRBPO

BBN_042_Web_Page_06_Image_0001.jpgLes Hirondelles de fenêtre sont de retour dans nos contrées. Mais malheureusement, beaucoup d’entre elles ne trouveront plus leur nid ni de possibilité d’en construire un nouveau. Cette espèce emblématique est en passe de devenir ‘persona non grata’.

Les populations mondiales d’Hirondelles connaissent de sérieux problèmes et leur nombre diminue d’année en année. Les raisons en sont multiples: nombreux dangers rencontrés tout au long de la route migratoire, destruction des colonies hivernantes en Afrique, diminution de la nourriture et des matériaux nécessaires à la construction des nids, architecture non adaptée.

Parmi les menaces qui pèsent sur cette espèce, nous désirons insister sur la modification progressive et négative des relations entre l’Hirondelle et l’Homme. Alors que cet oiseau bénéficiait d’une excellente réputation jusqu’il y a peu, espèce symbolique par excellence (L’Hirondelle ne fait-elle pas le printemps ?), il est de plus en plus mal considéré par les propriétaires, locataires et gestionnaires des bâtiments privés et publics.

Principalement accusée de ‘faire des crasses’ l’hirondelle se voit repoussée de nombreux bâtiments où elle avait l’habitude de poser l’un ou l’autre nid. Pire, des colonies entières sont régulièrement et volontairement refoulées, voire parfois détruites. A cela vient s’ajouter toutes les atteintes indirectes, souvent représentées par des travaux de rénovation, de construction ou de destruction entrepris à la plus mauvaise des saisons, c’est-à-dire en pleine nidification.

La Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (Visitez notre site web www.protectiondesoiseaux.be) tient à tirer la sonnette d’alarme et entreprend une campagne de sensibilisation, mais également de répression pour venir en aide aux Hirondelles.

Le Secrétariat de l’association (02/521.28.50) est à la disposition de toute personne désireuse d’obtenir des informations (période de nidification, législation, pose de planches de protection pour déjections, etc.). Une campagne de pose de nids artificiels est également en cours. Mais l’association ne restera pas sans réaction face aux atteintes directes dont seraient victimes les Hirondelles et est bien décidée à faire appliquer la législation prodiguant à ces passereaux un statut de protection intégrale.

Actions de la COWB en faveur des Hirondelles de fenêtre : BBN_042_Web_Page_08_Image_0001.jpg

Grâce à la pose de nichoirs, avec le soutien de la commune de Boitsfort, la population nicheuse des hirondelles de fenêtre y prend son essor.






BBN_042_Web_Page_08_Image_0002.jpg Faucon pèlerinsa nidification et l’envol des jeunes, à l’église St Hubert de Boitsfort, à été suivie de près. Ne manquez pas de faire un tour virtuel sur site de la COWB, vous y verrez de magnifiques photos! : www.cowb.be





Botulisme

BBN_042_Web_Page_13_Image_0001.jpgLa bactérie: ennemie invisible

Le botulisme est une intoxication alimentaire causée par une bactérie anaérobe (cad se développant dans les milieux pauvres en oxygène), Clostridium botulinum, qui produit une toxine qui entraîne la mort par paralysie.

La maladie se propage entre autres par l’intermédiaire de la nourriture contaminée par cette toxine. Les oiseaux contaminés ont des difficultés à se mouvoir et présentent une paralysie progressive des pattes, des ailes et du cou. La mort survient rapidement ensuite par paralysie du système respiratoire ou noyade des oiseaux.

La décomposition des dépouilles d'oiseaux ayant été contaminés par la toxine provoque ensuite une contamination en chaîne, notamment des oiseaux qui s'alimentent d'asticots qui se développent sur les cadavres (mouches à viande) ou des charognes elles-même. Un seul asticot contient assez de cette toxine pour provoquer la mort d'un canard colvert.

Que faire contre le botulisme ? Les animaux morts doivent être acheminés par les autorités ou associations compétentes vers un centre crématoire où ils seront incinérés.

Que peut faire monsieur et madame tout le monde ? Le problème principal dans les villes, c’est le nourrissage des oiseaux d’eau. Il faut éviter, surtout en été, de jeter dans l’eau du pain et d’autres nourritures qui fermentent et favorisent le développement de la bactérie et donc la contamination des aliments. Ce faisant, vous contribuez aussi à limiter les populations de rats et tous les problèmes sanitaires qui y sont liés.

Alerte aux limaces !

BBN_042_Web_Page_12_Image_0001.jpgPour lutter contre les limaces, voici une excellente recette pour limiter l’envahissement de ces gastéropodes qui pullulent dans nos jardins.

Pulvérisez les plantes et le sol tout autour de celles-ci avec une solution à base de prêle, plante qu’on trouve un peu partout dans les talus .



La prêle a un effet répulsif sur certains ravageurs des plantes comme les limaces, et les pucerons. Pour préparer la solution, on fait sécher tiges et feuilles de prêle puis on les émiette pour en mettre environ 15 grammes dans 1 litre d’eau. On fait macérer pendant une dizaine d’heures dans un récipient couvert puis on fait bouillir le mélange un quart d’heure. Filtrer et diluer dans 5 litres d’eau. La préparation est bonne pendant environ un mois si vous la conservez à l’abri de la lumière.

Plus de renseignements sur www.birdsbay.be

Jeunes oiseaux

BBN_042_Web_Page_04_Image_0001.jpgOn peut voir parfois un jeune oiseau maladroit qui se déplace en sautillant, encore incapable de voler. Pas de panique! Il ne faut pas croire que cet oiseau est abandonné par ses parents.

Il s'agit probablement d'un juvénile ayant volontairement quitté le nid afin de risquer ses premiers pas dans notre vaste monde! Les parents sont au courant ...et viennent régulièrement nourrir leur rejeton au sol. C'est ainsi que le jeune oiseau apprend progressivement à chercher lui-même sa pitance et qu'il se familiarise avec un environnement souvent hostile. Si l'oiseau ne court aucun risque évident et immédiat (comme la présence d'un chat, d’un chien ou la proximité d'une route fréquentée), ne tentez pas de le secourir! Vos efforts de nourrissage seront, dans la majeure partie des cas, voués à l'échec.

BBN_042_Web_Page_04_Image_0002.jpgCes jeunes sont souvent insectivores. Un morceau de pain et quelques graines seraient donc notoirement insuffisants (surtout jamais de lait!) et votre bon cœur condamnerait l'oiseau à mort! Laissez les donc là où ils se trouvent! L'art de voler leur viendra vite et tout seul. Vous pouvez éventuellement placer l'oisillon au sein d'un fourré épais où les parents ne devraient pas tarder à le retrouver, grâce à ses appels. En cas de doute ou de problème important pour un oiseau ou un mammifère, (chute, blessure, menaces directes), faites le parvenir le plus rapidement possible à un centre de revalidation qui veillera à son nourrissage et à la remise en liberté de votre protégé.

Un aspect du printemps

BBN_041_web_3.jpgBientôt ce sera le début de la grande saison des jeunes animaux ayant besoin de secours pour des raisons diverses.

Attention aux jeunes en apparence abandonnés, souvent les parents ne sont pas loin de leur progéniture et rien ne vaut ceux-ci pour les élever.

Les jeunes oiseaux trouvés à terre, s’ils ne sont pas encore bien emplumés, peuvent être pris en main et remis dans leur nid quand c’est possible, quitte à un peu renforcer ce nid s’il a eu quelques accrocs.

Si un jeune faon a un problème réel (coincé dans une clôture par exemple, tombé dans un ravin) on peut l’aider à en sortir, puis rapidement s’éclipser, la mère ne tardera pas à venir récupérer son rejeton (même si on a dû le toucher) quand elle se sentira en sécurité. S’il n’est pas en péril, il faut bien sûr impérativement ne pas y toucher et s’éloigner hâtivement de l’endroit où il se trouve.

BBN_041_web_4.jpgDans le cas d’autres jeunes mammifères sauvages trouvés au sol, les mettre au chaud et contacter au plus tôt un centre de revalidation pour connaître la meilleure marche à suivre. En aucun cas ne leur donner du lait de vache.

Quand ces bébés nous sont apportés, c’est à nous de faire office de parents, c’est-à-dire : nourrissage régulier de ces chers petits, avec une préparation appropriée. Merci aux personnes qui nous assistent dans cette tâche par leur aide efficace.

Avez vous un peu de temps... ce printemps?

BBN_041_web_2.jpgBientôt, nous recevrons de nombreux jeunes oiseaux, tombés du nid, apportés par des chats, et ayant impérativement besoin d’être nourris à heure et à temps. Les premiers jeunes merles nous sont déjà parvenus.

Comme chaque année, je fais un vibrant appel aux personnes qui seraient disposées à nous donner un peu de leur temps pour nourrir ces jeunes animaux. Merci de nous faire savoir si vous pouvez nous consacrer un ou des moments, de préférence réguliers, par semaine pour nous aider a effectuer cette tâche.

Les jeunes oiseaux mangent quatre fois par heure, du matin au soir, et ils sont parfois très nombreux à demander la becquée.
Les jeunes mammifères mangent toutes les deux ou trois heures, et chaque biberon peut durer une demi-heure !!!

Merci à tous ceux qui consacrent de leur temps pour Birds Bay, car sans eux le but de notre association serait irréalisable. Sans vous, nous ne pourrions agir comme nous le faisons, en faveur des animaux de notre faune sauvage, souvent victimes de notre façon de vivre.

A vous tous, qui nous aidez d’une façon ou d’une autre, nous vous disons : MERCI

Jacqueline Vandervelden

Suite à une règlementation plus stricte, nous ne pourrons plus accepter d’animaux domestiques

Attention chatons ;-)

BBN_041_web_6.jpg

Activités de la COWB

Si la nidification des Faucons pèlerins à l’église Saint-Hubert se déroule normalement, organisation d’un Stand d’observation de la nichée chaque dimanche de 18h00 à 20h00, de mi- avril à début juin Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

Samedi 04/04/2009 à 14h30 : Première sortie d’une série de promenades axées sur la botanique. Nous découvrirons sur le terrain comment sont apparus les premiers végétaux sur notre terre et comment ils ont évolué. Nous observerons également les premières floraisons de ce début de printemps. Ne pas oublier une loupe si vous en possédez.
R.-V à l’entrée du Domaine des Silex - Chemin des Silex– 1170 Bruxelles - Pas de parking Chemin des Silex. Prière de laisser les voitures sur le parking de la Gare de Boitsfort Responsable : COWB – Monique Hars – 0494/699.358 - moniquehars(arrobase)yahoo.fr – www.cowb.be.

Dimanche 05/04/2009 à 9h30 : Le premier dimanche de chaque mois, la COWB vous invite à une promenade nature guidée selon des thèmes variant en fonction des saisons. La priorité est donnée à l'ornithologie mais nous abordons aussi des thèmes tels que la botanique, les champignons, les papillons et autres insectes ,... Certaines promenades nous guident dans le vieux Boitsfort (Coin du Balai) où en été on peut observer la colonie d'hirondelles de fenêtre. La promenade débute à 09h30, elle dure environ 2h30. R.-V. Etang de Boitsfort. Bottes et jumelles conseillées. Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

__ Samedi 18/04/2009 de 14h00 à 16h00 :__ Promenade circulaire dans le site du Logis-Floréal à Watermael-Boitsfort - heureux mariage des logements bon marché dans un écrin de verdure en lisière de la Forêt de Soignes. Nous flânerons dans les petites venelles de ces cités-jardins construites au lendemain de la première Guerre Mondiale suivant le modèle anglais. Anecdotes et explications à la clé. Emportez votre appareil photos car c'est magnifique avec les cerisiers en fleurs! R.-V Place des Archiducs - 1170 Bruxelles (près des Pépinières de Boitsfort) – Responsable : Sarah Strange (Qualified Tourist Guide CERIA 2004) – 02/673.28.44 - sarah.strange(arrobase)skynet.be – www.cowb.be.

__ Dimanche 26/04/2009 à 14h00 :__ Balade printanière à Neerijse en Brabant Flamand. En espérant pouvoir bénéficier de la floraison des cerisiers du Japon, nous nous promènerons dans la réserve du « Dode Bemde » où oiseaux, insectes et fleurs seront au rendez-vous. Ne pas oublier loupe et jumelles si vous en possédez. R.-V. devant l’église de Neerijse. Bus De Lijn 344, arrêt à Auderghem (chaussée de Wavre) Responsable : COWB – Monique Hars – 0494/699.358 - moniquehars(arrobase)yahoo.fr – www.cowb.be.

Mardi 28/04/2009 à 20h00 : « Amour, sexe et (in)fidélité chez les oiseaux » par Mario Ninanne. La présentation consiste à passer en revue une 30aine d'espèces (ordinaires) pour lesquelles un commentaire sur leur comportement « amoureux » vaut la peine d'être cité (fidélité, polygamie, polyandrie, tests ADN et même homosexualité seront brièvement abordés). Sans être trop scientifique, et en restant accessible à tous, avec une dose d'humour mais sans dérapage...En collaboration avec Tournesol- Zonnebloem asbl. Au Centre Régional d’Initiation à L’Ecologie/ CRIE – Chaussée de La Hulpe, 199 - 1170 Bruxelles . Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

Vendredi 01/05/2009 à 6h00 : L'Aube des oiseaux : matinée de découverte des oiseaux et d'initiation à leurs chants. Au plus fort du printemps, les beaux jours étant revenus, cette saison est aussi celle où la nature se réveille et les oiseaux chantent à tue-tête. Nous vous invitons à voir et écouter les oiseaux à l'heure où ils sont les plus actifs. Un grand spectacle sonore près de chez vous. Fin vers 08h30.
R.-V. Etang de Boitsfort (étang du moulin) - Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info@cowb.be – www.cowb.be. Dimanche 03/05/2009 à 9h30 : Promenade nature du premier dimanche du mois à Boitsfort, (Voir 05/04/2009) R.-V. Etang de Boitsfort Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

Samedi 16/05/2009 de 14h00 à 17h00 : « Balade en questions » au Domaine des Silex et dans le Parc Tournay-Solvay à Boitsfort. Nous vous proposons une balade à la découverte de ces deux sites de Boitsfort, en vous invitant à y jeter un oeil nouveau grâce à notre "rallye-nature" où vous pourrez, en une trentaine de questions, mieux cerner leur environnement, leur faune et flore. Sur inscription préalable uniquement – prioritairement par e-mail à info@cowb.be ou par téléphone au 02/672.88.03 en soirée. Activité réservée prioritairement aux membres de la COWB mais accessible à tous en fonction du nombre d'inscriptions reçues. Remise des prix vers 17h30. Se munir d'un livre guide de terrain, d'une loupe, d'une paire de jumelles.
R.V. à partir de 14h à l'entrée du Domaine des Silex, 10 Chemin des Silex à 1170 Bruxelles. Pas de parking Chemin des Silex Samedi 23/05/2009 à 14h30 - Deuxième sortie d’une série de promenades axées sur la botanique. Nous découvrirons sur le terrain ce que représentent les plantes à fleurs et leur rôle dans les écosystèmes. Ne pas oublier une loupe si vous en possédez. R.-V à l’entrée du Domaine des Silex - Responsable : COWB – Monique Hars – 0494/699.358 - moniquehars(arrobase)yahoo.fr

Samedi 06/06/2009 de 14h à 17h : Promenade botanique au parc Tenbosch à Ixelles. Le parc Tenbosch, miracle vert en plein coeur d'Ixelles, est situé entre la chaussée de Vleurgat et les rues des Mélèzes et Hector- Denis. Autrefois désigné sous le nom de Semet, du nom du riche dendrologue auquel il appartenait, il ne se laissait deviner que derrière un mur d'enceinte ou par quelques cimes verdoyantes. Aujourd'hui, de propriété de la Région bruxelloise, cet espace vert à caractère familial compte trois merveilleux petits hectares entourés d'une haute grille en fer forgé. Tenbosch, surnommé le "parc au bois", renferme cinquante arbres repris dans l'inventaire dendrologique national et est sillonné de petits chemins aux accents bucoliques qui n’attendent que vous …Cette fois, la visite s’effectuera à l'époque des plus nombreuses floraisons.
R.-V. à 14h devant l'entrée principale du parc, rue Washington (enclave d'Ixelles) - Guide Daniel Geerinck. Une brochure reprenant la liste des plantes avec leur emplacement est disponible à la bibliothèque René Pechère, rue de l'Ermitage n° 55. Responsable : COWB – Daniel Geerinck - 0474/27.56.44 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

Dimanche 07/06/2009 à 9h30 : Promenade nature du premier dimanche de chaque mois, à Boitsfort (Voir 05/04/2009) Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

Samedi 13/06/2009 de 11h à 13h : A la découverte des papillons du Domaine des Silex et alentours. Georges Verhulst, entomologiste amateur, vous propose de partir à la découverte, des papillons volant dans le Domaine des Silex. Si le soleil nous accompagne, nous pourrions y observer entre autres le myrtil, le tristan, le paon du jour, le vulcain et bien d'autres espèces qui trouvent refuge dans la biodiversité du Domaine des Silex. Et, qui sait, nous y verrons peut-être le Machaon, le Grand Mars changeant ou le Tabac d'Espagne, autant d'espèces qui y ont déjà été observées R.-V à l’entrée du Domaine des Silex - Responsable : COWB – Georges Verhulst – 02/672.10.52 - Georges.verhulst(arrobase)skynet.be – www.cowb.be.

Dimanche 05/07/2009 à 9h30 : Promenade nature du premier dimanche du mois à Boitsfort. (Voir 05/04/2009) Responsable : COWB - Mario Ninanne - 0478/550.424 - info(arrobase)cowb.be – www.cowb.be.

- page 1 de 2